Chersotis oreina Dufay, 1984

10
données
6
départements
10
communes
10
mailles Lambert93 10 km
0.17 %
territoire maillé

Nom français :

Chersotide de Dufay

Espèce(s) similaire(s) :

Chersotis ocellina
Chersotis alpestris

Lien(s) :

lepinet Lepi'Net
lepiforum Lepiforum


Espèce récemment séparée de Chersotis alpestris d'après un exemplaire des Hautes-Alpes

Statuts

Aucun statut de protection et/ou de patrimonialité pour cette espèce.

Phénologie (période d'activité)

Chargement des informations...

Basionyme

Chersotis oreina Dufay, 1984
Localité-type : 1 mâle, environs d'Abriès, 1900m, Abriès-Ristolas, HAUTES-ALPES, France

Carte de répartition sur l'emprise

Chargement des informations...

Répartition départementale - Chersotis oreina en France Données saisies au 16/06/2019


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2019
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2010
Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950

Carte Lépinet


Cartographie - Chersotis oreina (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement des données...

   

Répartition des données par secteur biogéographique


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par secteur

Chargement du graph...


Phénologie par secteur (cliquer sur une zone de la carte)

Chersotis oreina - Nombre d'observations par décade Données saisies au 16/06/2019 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Altitude - Chersotis oreina


Chargement du graph...

Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Observation avec le plus grand effectif

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Chersotis oreina

Toutes les photos

Plante(s) liée(s)


Répartition

Espèce montagnarde, localisée aux massifs des Alpes, des Pyrénées et du sud du Jura.

Biologie - écologie

Elle descend rarement en dessous de l'étage subalpin et fréquente essentiellement les pelouses subalpines riches en fleurs où les adultes se rencontrent facilement en journée, butinant (composées, particulièrement Cirsium).

Détermination

Voici une méthode simple pour déterminer les femelles, alors que la dissection est souvent nécessaire pour les mâles. Rapide, facile, pas cher.
Tout se joue sous l'extrémité de l'abdomen, au niveau d'une plaque sclérifiée que l'on appelle antrum. Cette plaque est peu poilue, et facilement visible avec une petite loupe de botaniste (il suffit parfois d'un petit pinceau pour écarter les quelques poils). La forme de cet antrum est déterminante pour ces espèces que l'on peut voir regrouper en plein été sur des Cirses en altitude. C'est évidemment plus aisé ici pour des individus en collection...

Bibliographie