Hyppa rectilinea (Esper, 1788)

0.97 %
territoire maillé

Nom français :

Noctuelle saxonne

Synonyme(s) :

Phalaena rectilinea Esper, 1788

Lien(s) :

lepinet Lepi'Net
lepiforum Lepiforum

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email logo INPN logo OpenObs

Eurasiatique. Occupe une grande partie de l’Europe, la zone strictement méditerranéenne exceptée. En France, elle est présente dans les principaux massifs montagneux et les régions froides du Nord-Est. Principalement montagnarde, elle peuple les landes à myrtilles, les tourbières et les forêts froides de moyenne montagne. La chenille hiverne aux premiers stades et se nourrit de Vaccinium, Epilobium, Rubus, Lamium et Salix.

Aucun statut de protection et/ou de patrimonialité pour cette espèce
Phénologie (période d'activité)

Chargement des informations...

Carte de répartition sur l'emprise

Chargement des informations...

Répartition départementale - Hyppa rectilinea en France Données saisies au 26/01/2022


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2022
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2010
Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950

Carte Lépinet


Cartographie - Hyppa rectilinea (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement des données...

   

Répartition des données par région biogéographique


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par région

Chargement du graph...


Phénologie par région (cliquer sur une zone de la carte)

Hyppa rectilinea - Nombre d'observations par décade Données saisies au 26/01/2022 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Altitude - Hyppa rectilinea


Chargement du graph...

Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Observation avec le plus grand effectif

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Hyppa rectilinea


Plante(s) liée(s)


Bibliographie