Détail de la référence

Article

Evolution du peuplement de macrohétérocères entre 2013 et 2022 dans un jardin privatif de Normandie entretenu de manière extensive (Lepidoptera Heterocera)

Auteurs : Simon (Adrien) et Buissart (Fabien)


Année de publication : 2023
Publication : Oreina
Volume : 61
Fascicule : novembre 2023
Pagination : 31-45


Résumé :

Depuis 2012, un jardin privatif « classique » fait l’objet d’aménagements et de pratiques de gestion favorables à la biodiversité, après avoir été entretenu de manière conventionnelle durant une trentaine d’années. Afin d’évaluer l’impact de ce changement de gestion, le groupe des macrohétérocères a été inventorié entre 2013 et 2022. En dix ans, la richesse spécifique et l’abondance ont augmenté de respectivement 250 % et 450 %. Il faut attendre cinq saisons pour constater les premiers changements significatifs dans le cortège des macrohétérocères observés. Si certaines espèces ne restent que des visiteuses occasionnelles, de nombreuses autres semblent avoir colonisé durablement le jardin et s’y reproduisent désormais. Les nouvelles espèces qui s’implantent sont en premier lieu polyphages et s’accommodent des plantes rudérales poussant dans les zones refuges préservées. Par la suite, d’autres espèces au régime alimentaire plus spécialisé et principalement lié aux arbres ou arbustes plantés dans les nouvelles haies, viennent compléter la liste des papillons se reproduisant dans le jardin. Summary: since 2012, a traditional private garden was managed in a manner favourable to biodiversity, this was after having been maintained in the usual way over a period of around 30 years. In order to evaluate the consequences of this change of management, an inventory of the macro-lepidoptera was made between 2013 and 2022. Over 10 years the variety and abundance increased 250% and 450% respectively. A further five seasons is required to be able to evaluate the first significant changes to the group of lepidoptera observed. If certain species remain occasional visitors, many others appear to have colonised the garden permanently and set to reproduce there from now on. The first species to establish themselves are primarily polyphagous and satisfy themselves with the ruderal plants growing in areas maintained as refuges. Thereafter, other species with more specialised feeding requirements, mainly linked to trees or shrubs in new hedges, complete the list of lepidoptera breeding in the garden.