Initiative conjointe des Lépidoptéristes parisiens et du Département d’écologie du MNHN : le STERF

  • Auteur(s) :  Manil (Luc)
  • Année de publication :  2008

  • Type de publication :  Article
  • Publication :  Oreina
  • Volume :  1
  • Pagination :  22-23
  • Résumé :  Les entomologistes ont de tout temps effectué des relevés de terrain destinés à faire l’inventaire des espèces présentes sur un site, dans une région ou dans un pays. Ces relevés sont souvent de simples listes commentées de captures et/ou d’observations, permettant d’estimer la richesse locale à un moment, voire d’établir des cartes de répartition, comme c’est le cas pour les atlas nationaux et régionaux. Dans certains cas, des données semi-quantifiées sont aussi récoltées, qui complètent l’information en évaluant l’abondance relative de chaque taxon. Le STERF, ou Suivi Temporel des Rhopalocères de France, a un but différent : il vise à quantifier l’évolution au cours des années des populations de rhopalocères. Il s’agit d’un projet à long terme et à vocation nationale. Sa mise en œuvre nécessite de collecter des informations quantifiées et fiables non seulement sur la présence des espèces, mais aussi sur les variations du nombre d’individus dans le temps.